West Ham, des débuts au ralenti

le
0
West Ham, des débuts au ralenti
West Ham, des débuts au ralenti

Depuis le début de la saison, West Ham est en péril. Une 18e place, un jeu à des années-lumière de celui de l'exercice précédent, malgré des recrues plutôt intéressantes. Mais qu'est-ce qui se passe ?

La saison dernière, West Ham était une véritable hype. Un jeu très intéressant, de beaux matchs face aux grosses équipes, une équipe soudée à toutes épreuves avec un gros milieu de terrain, technique et solide, composé de Dimitri Payet, meilleur joueur des Hammers, Mark Noble, capitaine indéboulonnable et de Cheikhou Kouyaté, box-to-box à tout faire. Il y a eu aussi l'éclosion de Michail Antonio, désormais international anglais et de Manuel Lanzini, inconnu au bataillon, arrivé d'Al Jazira à l'intersaison. Mais cette saison, tout marche à l'envers.

Trois points engrangés en cinq matchs, une petite victoire et surtout quatre défaites, soit la moitié du total de l'année dernière et surtout le pire départ depuis la montée du club en 2010. Et cette année-là, West Ham est descendu... "Nous avons un problème, à commencer par moi. Je sais que nous avons un problème et je suis l'entraîneur. Je dois tout faire pour renverser cette situation, résoudre ce problème. Nous devons faire quelque chose et je sais ce dont mon équipe est capable", pose Slaven Bilić après la lourde défaite face à West Bromwich (4-2). Un problème qu'il faudra résoudre très rapidement, dès cette après-midi, face à Southampton, dans leur nouvel écrin.

Le Stade Olympique, un chat noir ?


Depuis le déménagement du Boleyn Ground, stade mythique des Hammers, vers le Stade olympique, il semblerait que l'équipe ne se soit pas acclimatée. "Si j'avais à souligner un seul point négatif, je dirais le changement de stade, déclare Kristian Sturt, journaliste anglais. Le Stade olympique n'est pas encore "la maison des Hammers" et chez toi, tu devrais être imbattable." Il est vrai qu'à part une petite victoire face à Bournemouth, le reste est assez famélique.


De plus, West Ham comptait sur la Ligue Europa cette saison pour se montrer aux yeux de l'Europe, mais sans succès après une élimination au tour préliminaire face à une modeste équipe roumaine. Comparé à la saison dernière, West Ham n'avait perdu aucun de ses matchs à domicile entre le mois d'août et le mois d'avril, même s'il avait également échoué en barrages de la C3. "Le…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant