Wendel : une belle porte d'entrée

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - Une page se tourne pour Wendel. La société d'investissement vient en effet d'amorcer son désengagement de Saint-Gobain en cédant début mai sur le marché 4,3% du capital pour un montant d'environ 1?milliard d'euros. Acquise au pire moment, avant la crise financière de 2008, dans des conditions controversées et avec un très fort levier d'endettement, cette participation a failli couler le groupe.? Des moyens accrus. La transaction se traduira par une perte comptable d'environ 100 millions d'euros. Mais elle permet à Wendel de renforcer significativement sa trésorerie, qui atteint maintenant près de 1,5 milliard d'euros, contre 547 millions auparavant. Le holding se donne ainsi les moyens de poursuivre la diversification de son portefeuille et de réduire sa dépendance à ses deux grands actifs cotés, Bureau Veritas et Saint-Gobain, qui pèsent encore 70% de son actif brut contre 77% mi-mars. Comme son grand concurrent Eurazeo, Wendel est surtout attendu sur sa capacité à investir dans des pépites non cotées.? Racheter tout ou partie d'entreprises, favoriser leur développement et les céder avec une plus-value? Pour séduire le marché, Wendel se doit de se montrer actif. Après les ventes réussies de Stallergenes, Deu­­tsch et Legrand ces derniè­res années, la stratégie initiée début 2013 vise à investir 2 milliards d'euros d'ici à 2017, tout en revenant à une note de crédit de catégorie investissement (investment

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant