Wendel lourdement pénalisé par une dépréciation sur Saint-Gobain

le
0

PARIS (Reuters) - Wendel a annoncé jeudi une chute de 58% de son résultat net en 2012 en raison d'une lourde dépréciation sur sa participation dans Saint-Gobain dont la société d'investissement détient près de 17% du capital.

Dans un communiqué, la société indique avoir dégagé l'an dernier un résultat net de 221 millions d'euros contre 525,4 millions un an plus tôt.

Le groupe indique avoir passé dans ses comptes une dépréciation de 414 millions d'euros sur ses titres Saint-Gobain.

"En raison de la persistance de la crise de la construction en Europe et de taux d'imposition en hausse, les perspectives de cash-flow de Saint-Gobain ont été revues à la baisse", fait savoir Wendel.

La société d'investissement précise que les titres Saint-Gobain sont désormais valorisés à 47,08 euros au 31 décembre 2012 contre 53,32 euros fin 2011.

Saint-Gobain a clôturé mercredi à 28,90 euros à la Bourse de Paris.

Matthieu Protard, édité par Pascale Denis

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant