Wendel en forme

le
0
DR
DR
 

La société d'investissement dévoile un résultat net part du groupe 2013 de 333,7 millions d'euros, en progression de 51%. Elle a bénéficié d'un profit non récurrent, lié à la cession des derniers titres Legrand l'an dernier. Plus significatif, l'actif net réévalué - qui mesure la richesse patrimoniale de l'entreprise - atteint un plus-haut historique, à 144 euros par action au 17 mars (+ 8,7% sur un an). Si l'on prend la moyenne des 20 cours de bourse précédant le 17 mars, la décote ressort à 24%. 

Wendel annonce le remboursement de la totalité de sa dette bancaire liée au financement de Saint-Gobain.
Sa dette n'est pratiquement plus composée que de placements obligataires pour un peu moins de 3,8 milliards d'euros au 17 mars. La valeur des actifs (participation cotées et non cotées, trésorerie?) ressort à 10,9 milliards. Les participations dans Bureau Veritas et Saint-Gobain pèsent 77% de cet actif brut. 

Le holding poursuit la gestion active de son portefeuille.
Très endettée, sa filiale Materis  (chimie de spécialités pour la construction) est en passe d'être démantelée : Kerneos, une de ses branches, a été cédée au fonds Astor, et une autre, ParexGroup, a reçu une offre ferme de fonds conseillés par CVC pour 880 millions d'euros.  Wendel continue aussi sa stratégie de diversification géographique, avec un nouvel investissement dans IHS, le spécialiste des infrastructures de tours télécom en Afrique.

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant