Wendel déçoit le marché avec la chute des bénéfices au S1

le
0

* Le bénéfice net tombe à E70,3 mlns au S1 contre E323,4 mlns * ANR en recul de près de 5% sur douze mois * Moins-value de E106,7 mlns sur vente d'actions Saint-Gobain * Plus forte baisse du SBF 120 (Actualisé avec conférence téléphonique, cours de Bourse, commentaire de trader) par Matthieu Protard PARIS, 28 août (Reuters) - Wendel MWDP.PA a douché jeudi le marché après avoir fait état d'un bénéfice net divisé par plus de quatre au premier semestre marqué par une moins-value de plus de 100 millions d'euros sur la cession de titres Saint-Gobain SGOB.PA et des dépréciations dans son portefeuille de participations. La société d'investissement a vu sur les six premiers mois de l'année son résultat net chuter à 70,3 millions d'euros contre 323,4 millions un an plus tôt. Outre une moins-value de 106,7 millions d'euros liée à la cession en mai d'un bloc de 24 millions d'actions Saint-Gobain, le groupe indique avoir passé dans ses comptes 54,7 millions d'euros de dépréciations. A 10h25, l'action chutait de 7,2%, à 95,11 euros et signait du coup la plus forte baisse de l'indice SBF 120 .SBF120 . Depuis le début de l'année, le titre affiche un recul de plus de 10%. "Les résultats sont une très mauvaise surprise", souligne un trader parisien. "On ne s'attendait pas à une telle chute des bénéfices." Sur douze mois, l'actif net réévalué (ANR), qui mesure la valeur de son portefeuille de participations, accuse aussi un repli de près 5%, à 129,7 euros par action à la date du 19 août. Wendel explique ce recul par la baisse des marchés d'actions au cours des trois derniers mois avec un indice CAC 40 .FCHI en repli de 3,45%. "Il n'y a aucun facteur lié à une baisse de performance économique des actifs non cotés", a précisé lors d'une conférence de presse Frédéric Lemoine, le président du directoire de Wendel. Au premier semestre, la société d'investissement a également pâti d'un recul de 7% de la contribution de Bureau Veritas BVI.PA dont elle détient près de 51% du capital. Bureau Veritas s'est montré mercredi soir prudent pour 2014 après un premier semestre marqué par une croissance organique un peu moins forte que prévu à cause de la faiblesse de la construction et de l'industrie en Europe, et surtout en France. Le spécialiste des services d'évaluation de conformité et de certification a aussi prévenu que son résultat net pourrait augmenter deux fois moins vite qu'attendu d'ici 2015. ID:nWEA00EQF Depuis l'an dernier, Wendel s'est aussi attelé à réduire l'endettement du chimiste Materis dont les filiales Parex et Kerneos ont été cédées. ID:nL5N0JK101 et ID:nL6N0GU1MC Materis est actuellement en négociations exclusives avec LBO France en vue de lui céder la totalité du capital de sa filiale Chryso spécialisée dans les adjuvants pour béton. ID:nL5N0QO0QX * Le communiqué : http://bit.ly/1oqmbrY (Edité par Jean-Michel Belot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant