Wells Fargo change de PDG après l'affaire des comptes fantômes

le
0
CHANGEMENT DU PDG CHEZ WELLS FARGO
CHANGEMENT DU PDG CHEZ WELLS FARGO

par Dan Freed

NEW YORK (Reuters) - Wells Fargo a annoncé mercredi le départ de son PDG John Stumpf et son remplacement au poste de directeur général par Tim Sloan, jusqu'à présent directeur exécutif de la banque américaine, fragilisée par un scandale portant sur la création d'environ deux millions de comptes fantômes à l'insu de ses clients.

Stephen Sanger va pour sa part prendre la présidence non-exécutive du conseil d'administration, Wells Fargo ayant ainsi choisi de séparer les deux fonctions exercées par John Stumpf.

"Ma priorité immédiate et primordiale est de rétablir la confiance dans Wells Fargo", a dit Tim Sloan, cité dans un communiqué de la banque de San Francisco.

Le titre a pris jusqu'à 2% dans les transactions après la clôture à Wall Street.

John Stumpf avait rejoint Wells Fargo en 1982 avant d'en devenir directeur général en juin 2007 puis président du conseil d'administration en janvier 2010.

Wells Fargo doit publier ses résultats du troisième trimestre vendredi, alors que son cours de Bourse a chuté d'environ 13% sur le seul mois de septembre en raison du scandale.

Elle fait l'objet de vives critiques aux Etats-Unis depuis qu'il est apparu que certains de ses salariés pourraient avoir ouvert environ deux millions de comptes fantômes pour atteindre leurs objectifs commerciaux au détriment de leurs clients. La banque a accepté de verser 185 millions de dollars (168 millions d'euros) dans le cadre d'un règlement amiable avec les autorités de régulation.

Wells Fargo a reconnu que ses pratiques abusives avaient duré plus de cinq ans. Le groupe a licencié 5.300 personnes en lien avec l'affaire. Les pratiques frauduleuses ont été identifiées dès 2011 mais les dirigeants de la banque n'ont réalisé l'étendue du problème qu'au début de 2015, s'est défendu John Stumpf en septembre devant le Sénat américain.

Ce scandale a ébranlé la stature de John Stumpf, qui a fait de Wells Fargo la banque la plus rentable au monde sous le regard admiratif de Wall Street.

Des responsables politiques ont réclamé sa démission et, une semaine après avoir subi le feu roulant des questions des sénateurs, le PDG de Wells Fargo a consenti à renoncer à une prime de 41 millions de dollars d'actions non acquises.

Cela n'a pas suffi à calmer la colère et, lors d'une deuxième audition devant le Congrès, certains parlementaires ont proposé de démanteler Wells Fargo.

"J'ai décidé que le mieux pour l'entreprise était de me retirer", a dit John Stumpf dans un communiqué.

(Bertrand Boucey pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant