Weidmann (BCE) appelle l'UE à la fermeté sur le budget français

le
2

FRANCFORT, 13 octobre (Reuters) - Jens Weidmann, membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, a estimé lundi que l'Union européenne devait faire preuve de fermeté envers la France en cas de violation par Paris des règles européennes en matière de déficit budgétaire. "La crédibilité des règles serait sérieusement entamée" si Bruxelles refusait de sanctionner la France pour une nouvelle violation de la règle d'un déficit budgétaire limité à 3% de produit intérieur brut (PIB), a déclaré le président de la Bundesbank lors d'un discours à Bielefeld, en Allemagne. Jens Weidmann a rappelé que la crise de la dette avait éclaté en raison de la perte de confiance des marchés financiers quant à la soutenabilité de la dette de certains pays de la zone euro. "De mon point de vue, ce n'est pas en s'écartant du chemin de la consolidation que l'on gagne la confiance", a-t-il dit. La France est sous la pression de Bruxelles pour modifier son projet de budget 2015, qu'elle doit transmettre au plus tard mercredi à la Commission européene. Paris prévoit de ne réduire son déficit public que légèrement l'an prochain, à 4,3% du PIB contre 4,4% cette année, et de ne parvenir à la limite européenne de 3% qu'en 2017, soit deux ans plus tard que prévu auparavant. (Eva Taylor et Paul Carrel, Patrick Vignal pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M348281 le lundi 13 oct 2014 à 21:31

    De la mousse !

  • LeRaleur le lundi 13 oct 2014 à 19:47

    Mettre la France sous tutelle sera la lie de Moi Président.

Partenaires Taux