Weeleo, l'application qui permet de changer ses devises entre particuliers

le
0

Fondée par quatre Français, l'application permet d'éviter de payer les commissions des bureaux de change.

Et si pour vos vacances à l'étranger, vous évitiez la commission sur le change de votre monnaie? Weeleo vous le permet! Cette application met en relation des particuliers qui ont des euros, des dollars et autres devises majeures à échanger. Et pour l'instant, le service est totalement gratuit, alors que dans les bureaux de change traditionnels, les commissions sont comprises entre 5% et 25%.

Weeleo permet ainsi de troquer des euros, des livres sterlings, des dollars américain et australien, des francs suisses, et des pesos brésiliens notamment. Bientôt, l'application élargira son offre au yuan chinois, au peso mexicain, et au dollar canadien.

Une application simple et collaborative

Le concept est simple: une fois l'application téléchargée et votre profil créé, vous lancez une offre d'échange de monnaie. Dès lors, des personnes intéressées pas le «deal» entreront en contact avec vous. Une fois que deux personnes sont en contact pour échanger leurs billets, ils se rencontrent pour l'acte de change. À la manière de Blablacar avec ses covoituriers et d'Airbnb avec ses hôtes, chaque profil est vérifié et des avis sont postés. Ainsi, Weeleo minimise le risque d'escroquerie.

«Weeleo fixe ses changes en fonction du taux du jour fourni par X.E Converter», explique Raphaël Dardek, l'un des fondateurs. Pour l'instant, le site n'existe qu'en anglais, mais le vocabulaire est basique et l'utilisation très intuitive.

C'est alors qu'il revenait de Corée du Sud que Raphaël Dardek, alors étudiant, a eu l'idée de cette application. Il ramenait avec lui 1 million de wons sud-coréens (soit 800 euros). Sur cette somme, 120 euros de commissions lui ont été ponctionnés, ce qui lui a paru excessif. Une conclusion qu'ont également dû tirer de nombreux autres voyageurs, s'est-il alors dit.

Objectif: lever 700.000 dollars

Après avoir été diplomé d'une école de commerce, Raphaël Dardek a choisi de s'associer avec Lyrod Levy pour créer l'entreprise. Puis ils ont fait appel à Adrien Thibodaux et Adrien Chometon (tous deux ingénieurs en informatique) pour développer Weeleo. Tous se sont rencontrés au lycée, et se sont retrouvés après leur études.

Si la start-up est encore jeune, son équipe souhaite accélerer le pas. «Nous faisons face à des obstacles juridiques au quotidien. Nous analysons la situation de chaque pays avec nos avocats pour nous développer en Europe d'abord, puis à l'international», témoigne Raphaël Dardek. À ce jour, Weeleo revendique 5000 utilisateurs, qui ont déjà échangé 450.000 dollars sur la plateforme. L'équipe vise 1,8 million d'utilisateurs d'ici deux ans. Sur BFM, Lyrod Levy a expliqué que «l'objectif est d'atteindre une masse critique d'utilisateurs, puis de se rémunérer sur les offres déposées sur le site», avec une commission de 1%. Les quatre jeunes sont actuellement à San Francisco. Ils espèrent y lever 700.000 dollars.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant