WEC - Six heures de Fuji : Toyota l'emporte en 3 heures !

le
0
C'est sous le déluge que Toyota l'a finalement emporté, glanant une petite victoire plus due au hasard qu'à la performance.
C'est sous le déluge que Toyota l'a finalement emporté, glanant une petite victoire plus due au hasard qu'à la performance.

La Toyota hybride de l'Autrichien Alexander Wurz, du Français Nicolas Lapierre et du Japonais Kazuki Nakajima a remporté dimanche les Six Heures de Fuji, 6e manche du championnat du monde d'endurance automobile (WEC), au terme d'une course perturbée par la pluie. Le départ a été donné derrière la voiture de sécurité et 16 tours seulement ont été parcourus par tous les concurrents, au ralenti. La course a été interrompue trois fois par le drapeau rouge, en raison des conditions météorologiques désastreuses. Le troisième drapeau rouge, au bout de trois heures, a été définitif. La Toyota victorieuse est passée en tête à la faveur des premiers arrêts au stand de ses concurrentes, dans les premiers tours. Elle n'a jamais pu être dépassée par la suite, toutes les voitures étant obligées de suivre la voiture de sécurité à allure réduite. L'Audi R18 e-tron quattro du Danois Tom Kristensen, du Français Loïc Duval et de l'Écossais Allan McNish a pris la deuxième place. Tous les concurrents n'ont marqué que la moitié des points prévus, mais cela n'a pas empêché Audi, victorieux des cinq premières manches de la saison, dont les 24 Heures du Mans, de s'assurer comme prévu le titre mondial des constructeurs. Il reste un peu de suspense pour les titres pilotes, avec encore deux manches au programme, à Shanghai et à Bahreïn. Classement final des Six Heures de Fuji, 6e manche du WEC : 1. Wurz-Lapierre-Nakajima (AUT-FRA-JPN/Toyota...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant