WEC - 24 Heures du Mans : Buemi, Nakajima et Davidson veulent une revanche

le
0

Plutôt que de se laisser abattre par la fatalité, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Anthony Davidson ont assuré vouloir revenir en 2017 pour, enfin, faire gagner Toyota aux 24 Heures du Mans.

Non, Toyota ne se laissera pas abattre et, malgré la malchance, voire la malédiction, qui touche le constructeur japonais aux 24 Heures du Mans, les dates de l’édition 2017 sont déjà cochées. Alors qu’ils touchaient du bout des doigts la victoire qu’ils attendaient depuis si longtemps, les pilotes de la TS050 Hybrid n°5 ont dû jeter l’éponge à l’entame du dernier tour. Un scénario qui ne fait que renforcer leur volonté de revenir pour l’emporter. « C’est une incroyable conclusion pour une course si difficile, a déclaré Anthony Davidson sur le site officiel de l’écurie Toyota. Personne n’aurait pu écrire la manière dont elle s’est terminée, personne ne pourrait même croire en un film qui se terminerait ainsi. Donc vivre cette expérience est quelque chose d’assez difficile à vivre. Mais nous allons en ressortir plus forts et nous reviendrons. »  

Buemi : « Difficile de trouver les mots »

  Même son de cloche du côté de Sébastien Buemi, qui est autant déçu pour son équipe qu’envieux de revenir dès 2017. « C’est difficile de trouver les mots pour caractériser ce qui est arrivé aujourd’hui (dimanche), assure le pilote suisse. Nous avions la course sous contrôle et nous étions si près d’une victoire que nous voulions tous. C’est la plus grande course de l’année donc c’est encore plus dur à accepter. C’est une si grande déception pour toute l’équipe, nous avions fait la bonne préparation et nous avions la voiture pour gagner. Nous allons nous tourner vers l’année prochaine et l’objectif sera clair. » Au volant de la Toyota quand les problèmes ont commencé, Kazuki Nakajima n’aura qu’un seul but l’année prochaine au Mans. « Je tiens à remercier tous les membres de l’équipe, nous avons tout bien fait, confirme le Japonais. La voiture était géniale à conduire. C’était difficile d’avoir la Porsche n°2 à trente secondes derrière vers la fin de la course mais nous avions le rythme et nous avons gérer la course plutôt bien. Il ne nous a manqué que deux tours et c’est très dommage de ne pas avoir gagné le trophée. L’équipe méritait la victoire. Nous reviendrons encore plus forts et nous allons mettre la main sur le trophée. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant