Waze, le GPS gratuit et informé, se met tous ses concurrents à dos

le
1
Il fait grincer des dents, ce Waze, à juste titre. Mais qui pourra l'égaler demain sur toutes ses fonctions, gratuites de surcroît ?
Il fait grincer des dents, ce Waze, à juste titre. Mais qui pourra l'égaler demain sur toutes ses fonctions, gratuites de surcroît ?

Waze continue de faire parler de lui. Après que nous avons détaillé ici même ses nombreux atouts et ses quelques inconvénients (voir notre article), cette application pour smartphones commence vraiment à horripiler la concurrence. C'est que, sans le reconnaître vraiment, Waze, propriété du géant d'Internet Google, commence à éroder vraiment leurs positions commerciales acquises. Rappelons que Waze est une application gratuite, réellement internationale, disposant d'un GPS qui se joue des frontières à la différence de ses concurrents, qui ne sont, le plus souvent, que des dispositifs d'alertes radars et sécurité routière sur les incidents ou accidents de la route. Mais Waze, à la différence de ses rivaux, ne se plie pas à leur pacte signé avec le gouvernement en 2011 qui consiste à signaler les "zones de danger" sur un tronçon de plusieurs kilomètres et non au point précis ou se trouverait un radar ou les contrôles de police. À juste titre, les professionnels du secteur dénoncent une activité illégale et une concurrence déloyale. Créée en 2008 en Israël, cette application gratuite financée par la publicité associe la cartographie à un aspect communautaire. Waze conseille des itinéraires routiers en tenant compte d'informations sur les accidents, les travaux ou les embouteillages, fournies par plus de 60 millions d'utilisateurs estimés dans le monde. Mais ces derniers peuvent également informer la communauté de la présence d'un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 525EXC le mardi 17 déc 2013 à 13:44

    Bof, Bof globber ou Mobyway sont bien meilleur !