Wayne Rooney et Cherie Blair attaquent News of the World

le
0

LONDRES (Reuters) - L'attaquant vedette de Manchester United Wayne Rooney et Cherie Blair, l'épouse de l'ancien Premier ministre Tony Blair, font partie d'un nouveau groupe de 46 personnalités britanniques ayant porté plainte contre le journal News of The World de Rupert Murdoch pour écoutes illégales.

Parmi les autres célébrités concernées figurent le chanteur pop James Blunt, les footballeurs Ryan Giggs et Peter Crouch et l'ancien rugbyman Matt Dawson.

Cette nouvelle liste de plaignants réclamant le versement de dommages au groupe News Corp, propriétaire du News of The World avant sa fermeture en juillet dernier, a été dévoilée lors d'une audience à la Haute Cour de Londres vendredi, rapporte l'agence de presse britannique Press Association.

Rupert Murdoch doit être entendu mercredi et jeudi prochains devant ce même tribunal par un juge enquêtant sur le scandale.

Hugh Tomlinson, un avocat représentant la majorité des plaignants, a estimé vendredi devant le tribunal qu'il existait 4.791 victimes potentielles des écoutes illégales menées pendant des années par le journal à grand tirage, ajoutant que 1.892 d'entre elles avaient été contactées par la police.

Les plaintes pour violation de la vie privée seront examinées en février 2013 par la Haute Cour à moins qu'elles ne fassent l'objet d'ici là d'un règlement amiable.

News Group Newspapers, l'éditeur de plusieurs titres britanniques appartenant au groupe Murdoch, a déjà conclu plusieurs dizaines d'accords à l'amiable avec des personnes dont les répondeurs téléphoniques avaient été illégalement interceptés par le tabloïd dominical.

La plupart des dédommagements consentis s'inscrivent dans une fourchette de 30.000 à 60.000 livres, mais des plaignants ont obtenu bien davantage, comme la chanteuse Charlotte Church (600.000 livres, soit 730.000 euros) ou l'acteur Jude Law (130.000 livres).

News International, la filiale britannique du groupe Murdoch, a affirmé pendant des années que les écoutes illégales utilisées par News of The World pour ses articles étaient l'oeuvre d'un reporter "voyou" isolé, emprisonné pour ces faits en 2007.

Mais devant l'accumulation, l'an dernier, de nouveaux éléments à charge, il a dû reconnaître que le problème était bien plus large, provoquant un scandale qui a ébranlé l'ensemble du groupe Murdoch, la presse britannique et la classe politique.

Adrian Croft; Jean-Stéphane Brosse pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant