Wauquiez persiste dans sa critique du RSA

le
0
Les proches du ministre déposeront une proposition de loi «la semaine prochaine».

En déclarant que les «dérives de l'assistanat» sont «le cancer de la société française» et en mettant en cause le revenu de solidarité active (RSA), Laurent Wauquiez a mis la majorité en ébullition. Il persiste. Dans un entretien au Progrès , le ministre des Affaires européennes soutient avoir «dit la vérité»: «L'insuffisante valorisation du travail est un problème majeur pour la France. Le RSA a amélioré les choses, mais on peut améliorer le RSA», explique-t-il. Une réponse à sa collègue Roselyne Bachelot, en charge du dossier, qui expliquait encore mercredi matin que Laurent Wauquiez avait avancé plusieurs «inexactitudes».

«Oui, on a froissé le politiquement correct, oui, on a jeté un pavé dans la mare. Mais j'ai juste dit tout haut ce que beaucoup de Français pensent tout bas », assure cependant Wauquiez, en employant la formule de Jean-Marie Le Pen dans les années 1980. «Il y a évidemment des gens en grande difficulté qui ont à peine 700

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant