Watford enfonce United

le
0
Watford enfonce United
Watford enfonce United

Deuxième couac consécutif pour Manchester United, qui s'est fait avoir à Watford sans jamais avoir pu prendre le match en main. Agacés et poussés à bout par Watford, United a perdu son sang froid et les trois points au passage.

Watford 3-1 Manchester United

Buts : Étienne Capoue (34e), Jacob Zúñiga (83e) et Troy Deeney (90e+5 sp) pour Watford // Marcus Rashford (62e) pour Manchester United

Pour la deuxième fois en cinq minutes, Zlatan Ibrahimovic récupère une passe en retrait ratée d'un défenseur de Watford et cavale vers le but pour tenter de réparer les pots cassés. United perd 1-0 en cette fin de première mi-temps, et à cause de l'incapacité des siens à produire du jeu et à construire des actions, le Suédois en est réduit à ça. À ramasser les miettes laissées par les défenseurs de Watford, puis à rater ses duels. Une semaine après la débâcle face à City, United avait besoin d'une rebound victory face à un adversaire plus faible. Mais les soldats du Vicarage Road Stadium n'étaient pas d'humeur à jouer les sacs de frappe, et les Hornets avaient affuté leurs dards. Et après 90 minutes de galères, de frictions, et même de blessures, United a terminé genou à terre. Une défaite que les coéquipiers de Pogba ont bien mérité, repoussés dans les cordes sans réussir à en sortir. Pire, lorsque Manchester a eu l'occasion de montrer ses poings, ça a été pour taper dans le vent ou tomber sur la garde de Watford, bien en place cet après-midi.

Martial assommé


Les Red Devils auraient pu profiter de l'envie éternelle de Wayne Rooney, toujours partant pour mener des assauts. Mais Manchester ne parvient à rien mettre en place en début de match. La vitesse de Valencia, les tampons de Zlatan, la folie de Pogba, personne ne répond présent ou presque, et c'est Watford, entre deux touches de bucheron lancées à 40 mètres, qui sont les premiers à roder autour du but adverse. C'est d'abord Ighalo, qui profite d'une sortie aérienne horrible de De Gea en plein sur Smalling mais pas sur le ballon, pour frôler le but. Puis c'est au tour de Deeney de bouffer Valencia dans les airs pour caler une tête croisée, qui permet cette fois à De Gea de briller et de sortir une parade magistrale. Être en difficulté dans le jeu, c'est déjà triste pour Manchester, mais le ciel continue de s'assombrir lorsque Martial, crane rasé et qui n'a plus de cheveux pour amortir les chocs,…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant