Wat.tv, le site vidéos de TF1, toujours inacessible

le
0
Wat.tv, le site vidéos de TF1, toujours inacessible
Wat.tv, le site vidéos de TF1, toujours inacessible

La plateforme Wat.TV, qui abrite les videos de TF1, LCI ou encore Eurosport était toujours inaccessible dimanche en début d'après-midi après un renouvellement de nom de domaine qui s'est mal passé.

Selon l'opérateur, la demande de renouvellement du nom de domaine Wat.tv a bien été faite mais «pour une raison que nous ignorons, cela n'a pas été effectif, a précisé dans un communiqué publié samedi soir Olivier Abecassis, directeur général d'e-TF1. Nos équipes techniques travaillent sur un transfert des vidéos sur une autre adresse (URL) afin de pouvoir les rétablir au plus vite sur MYTF1 et MYTF1News. Le nom de domaine wat.tv a été récupéré vers 22h et le rétablissement est en cours (temps de propagation DNS)».  

Samedi soir, selon le site spécialisé Numerama, qui cite le WHOIS, le nom de domaine enregistré chez eNom expirait ce vendredi 11 avril 2014 en pointant du doigt une belle bourde de TF1. Pour preuve, les réseaux sociaux ont rapidement sorti une capture d'écran où était mentionnée l'expiration du nom de domaine WAT.tv.

.

Une défaillance technique a été constatée sur #WAT et #MyTF1... Toutes nos équipes sont mobilisées pour le rétablissement des vidéos.? WAT.tv (@wat_tv) April 12, 2014

EPIC #FAIL des responsables de wat.tv qui oublient de renouveler leur nom de domaine et se le font aussitôt piquer ! pic.twitter.com/NTGs8sdjY9? Pierre Col (@PierreCol) April 12, 2014

Wat.tv annonçe sur son compte Twitter que le nom de domaine était à nouveau disponible.

Le nom de domaine #WAT est à nouveau disponible, on attend la propagation de DNS... ça arrive :)? WAT.tv (@wat_tv) April 12, 2014

Il y a cinq ans jour pour jour, TF1 avait connu la même mésaventure. Le site Wat.tv était resté indisponible pendant plusieurs heures, alors que le nom de domaine était arrivé à expiration. Les responsables du site avaient alors affirmé que toutes les démarches ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant