Washington : une lettre empoisonnée envoyée à un sénateur républicain

le
0
Washington : une lettre empoisonnée envoyée à un sénateur républicain
Washington : une lettre empoisonnée envoyée à un sénateur républicain
C'est un poison extrêmement dangereux, de la ricine, qui a été détecté dans une lettre envoyée au sénateur républicain Roger Wicker à Washington, indique un responsable du Sénat, au lendemain de l'attentat de Boston. Pour l'instant, les autorités ne dressent pas de parallèles entre les deux affaires. «Le centre qui traite le courrier des bureaux des élus à Washington a reçu une lettre qui a été positivement testée à la ricine», écrit mardi dans un courriel interne le responsable de l'administration et de la sécurité du Sénat, Terrance Gainer. La lettre a été postée à Memphis, dans le Tennessee (sud), sans adresse d'expéditeur, et «l'aspect extérieur de l'enveloppe n'était pas suspect». Le FBI participe à l'enquête, a-t-il indiqué, et les autorités n'ont pas intercepté d'autres courriers suspects.

Le poison a été détecté lors d'une inspection de routine dans un bâtiment distinct du Capitole. La lettre en question n'a pas atteint le bureau du sénateur Wicker, a indiqué le chef des démocrates du Sénat, Harry Reid. Les bureaux des élus se situent dans plusieurs bâtiments autour du Capitole, à Washington. Selon la sénatrice Claire McCaskill, citée par le site Politico, un suspect a été identifié par les autorités. Inhalée, la ricine peut provoquer des troubles respiratoires

Les suprémacistes blancs suspectés

Roger Wicker est un républicain du Mississipi discret, qui n'est pas particulièrement impliqué dans les débats sur les armes ni l'immigration, les deux grands sujets politiques du moment. Mais son dernier vote important, la semaine dernière, en faveur de l'ouverture des débats au Sénat sur la réforme de la législation sur les armes, avec 15 autres élus de son parti, aurait pu provoquer l'envoi de cette lettre.


Une unité spécialisée dans l'analyse des matières dangereuses intervient au centre où est traité le courrier destiné aux bureaux des élus à Washington.AFP/Drew...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant