Washington souhaite plus d'efforts pour la croissance en Europe

le
0
WASHINGTON SOUHAITE PLUS D'EFFORTS POUR LA CROISSANCE EN EUROPE
WASHINGTON SOUHAITE PLUS D'EFFORTS POUR LA CROISSANCE EN EUROPE

CAIRNS Australie (Reuters) - Le secrétaire américain au Trésor a appelé vendredi la zone euro et le Japon à agir davantage en faveur de la croissance au moment où l'économie mondiale continue de décevoir, un sujet qui devrait animer le sommet du G20 en Australie.

Tout en soulignant la solidité de l'économie américaine, Jack Lew a déclaré que des efforts supplémentaires étaient nécessaires pour obtenir une croissance économique plus équilibrée et doper la demande.

"Les Etats-Unis restent l'un des moteurs de l'économie mondiale", a-t-il dit lors d'une réunion avec son homologue australien, Joe Hockey.

"Mais globalement, l'économie mondiale continue à sous-performer. C'est particulièrement valable pour la zone euro et le Japon, tandis qu'un certain nombre d'économies émergentes faiblissent également", a dit le secrétaire au Trésor, qui s'exprimait à l'inauguration de la réunion des grands argentiers du G20 organisée dans la station balnéaire australienne de Cairns.

Ses propos devraient être fraîchement accueillis par ses homologues européens. Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble, qui s'exprimait lors d'une escale à Hong Kong, a déclaré que l'économie de son pays était solide et qu'il était important que l'Europe reste engagée sur le chemin difficile des réformes budgétaires.

"La situation de l'économie mondiale et de l'Europe est celle de la surabondance de liquidités et de dettes publiques trop importantes", a-t-il dit à la presse. "Cela signifie que la marge de manoeuvre pour stimuler la croissance en jouant sur la demande et la politique monétaire, est étroite, avec des différences régionales", a dit le ministre allemand.

De nombreuses voix s'élèvent en Europe pour demander à Berlin d'assouplir ses positions sur l'austérité budgétaire et de stimuler l'économie par les dépenses publiques et les réductions d'impôts dans la zone euro.

Les Etats-Unis ainsi que d'autres membres du G20 ont exprimé leurs préoccupations à propos de la modeste croissance en Europe et demandé à l'Allemagne de faire davantage pour aider ses voisins en augmentant ses dépenses et ses importations.

L'OCDE a abaissé lundi ses prévisions de croissance économique pour les grandes économies et invité la Banque centrale européenne (BCE) à mettre en oeuvre une politique monétaire plus agressive pour écarter le risque de déflation dans la zone euro.

Concernant le Japon, Jack Lew a déclaré au ministre des Finances Taro Aso que Tokyo devait rester déterminé à bien calibrer les trois "flèches" de sa politique économique pour alimenter une croissance intérieure saine, selon un responsable du Trésor américain présent lors de leur entrevue.

(Lincoln Feast, Leika Kihara et Gernot Heller, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux