Washington revoit sa stratégie contre la "menace intérieure"

le
0
    6 décembre (Reuters) - Les autorités américaine vont revoir 
leur stratégie en matière de lutte contre les extrémistes qui 
vivent aux Etats-Unis après la fusillade qui a fait 14 morts 
mercredi à San Bernardino, en Californie, annonce le secrétaire 
à la Sécurité intérieure dans un entretien publié samedi par le 
New York Times. 
    "Nous sommes entrés dans une phase totalement nouvelle 
concernant la menace terroriste mondiale et dans nos efforts 
pour assurer la sécurité de notre pays", dit Jeh Johnson.  
    Les terroristes ont "effectivement délocalisé les tentatives 
pour attaquer notre pays. Nous l'avons constaté cette fois, mais 
aussi dans d'autres cas", poursuit-il, plaidant notamment pour 
un renforcement liens avec les organisations musulmanes pour 
identifier les risques.  
    D'autres membres de l'administration américaine cités par le 
New York Times invitent les représentants de la communauté 
musulmane à prendre la parole pour contrecarrer la propagande 
extrémiste.  
    "Nous pouvons coopérer avec le secteur privé pour avoir des 
messagers supplémentaires avec des voix alternatives", avance 
Lisa Monaco, conseillère du président pour la lutte 
antiterroriste. "Nous devons franchement faire mieux pour 
aborder cette question de façon à casser la marque (...)" Etat 
islamique, ajoute-t-elle.     
    Barack Obama s'adressera dimanche soir à la nation pour 
faire le point sur l'enquête ouverte après la fusillade San 
Bernardino et pour évoquer plus largement le terrorisme, a 
annoncé la Maison blanche.  ID:nL8N13V008  
 
 (Franklin Paul, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant