Washington reprend la guerre des drones au Pakistan

le
0
Les États-Unis commencent à s'interroger sur l'efficacité de ces frappes sur les Zones tribales.

Après un mois d'inactivité, les drones américains ont repris leurs rondes létales sur les Zones tribales pakistanaises. Dans la nuit de dimanche à lundi, quatre missiles tirés d'un avion sans pilote se sont abattus sur ce qu'un responsable militaire a qualifié de «centre d'entraînement pour militants», à l'ouest de Wana, la ville la plus importante du Sud-Waziristan. Sept personnes au moins auraient été tuées, dont des «étrangers : trois Turkmènes et deux Arabes».

Les drones avaient été privés de sortie au lendemain de l'arrestation, le 27 janvier, de Raymond Davis, un Américain employé au consulat des États-Unis à Lahore. Inculpé de «meurtre commis de sang-froid» après avoir abattu deux jeunes Pakistanais en plein jour au c½ur de la capitale du Pendjab, Raymond Davis est toujours en prison. Il plaide l'«autodéfense», assurant que les deux victimes auraient tenté de lui dérober de l'argent. Invoquant l'immunité diplomatique dont il serait cens

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant