Washington reconnaît la mort de 2 enfants lors d'une frappe en Syrie

le , mis à jour à 23:35
0

(Précisions) WASHINGTON, 21 mai (Reuters) - Deux enfants ont probablement été tués par une frappe aérienne américaine en novembre dernier en Syrie, a annoncé jeudi le Pentagone. C'est la première fois que l'armée américaine reconnaît des pertes civiles depuis le lancement l'an dernier de sa campagne de bombardements contre les djihadistes de l'Etat islamique en Irak et en Syrie. Les deux enfants ont probablement péri lors de raids de l'US Air Force contre le groupe Khorasan, lié à Al Qaïda, les 5 et 6 novembre 2014 près de la ville syrienne de Harim, selon le Commandement central (CentCom) américain. Il précise que deux adultes, des non-combattants, qui vivaient près d'une des zones visées, ont été légèrement blessés. Des informations ont fait état à plusieurs reprises de pertes dans la population civile depuis le début de campagne aérienne contre l'EI, qui a débuté le 8 août dernier. L'armée américaine a examiné au total 46 dossiers. Dans 35 cas, le Pentagone n'a pas jugé les informations crédibles ou n'a pu rassembler d'éléments suffisants pour confirmer la mort de civils. L'enquête se poursuit pour les autres affaires. (David Alexander, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant