Washington prudent face à Pyongyang

le
0
Hillary Clinton a appelé à une transition «stable et pacifique» en Corée du Nord.

La mort soudaine du «cher leader» nord-coréen complique l'agenda de ­Barack Obama dans la région. L'Administration américaine devait prendre ce lundi d'importantes décisions sur la reprise des négociations sur le dossier nucléaire et l'octroi d'aide alimentaire au «royaume ermite». Ces arbitrages devraient, au minimum, être retardés.

La Maison-Blanche a réagi avec prudence à l'annonce du décès de Kim Jong-il, se gardant de commenter la disparition du dictateur. «Nous exprimons à nouveau l'espoir d'une amélioration de nos relations avec le peuple de Corée du Nord et restons profondément soucieux de son bien-être», a indiqué lundi soir Hillary Clinton, espérant une transition «stable et pacifique». Washington stationne toujours 29.000 GI en Corée du Sud.

Dès minuit, dans la nuit de dimanche à lundi, Barack Obama a appelé le président sud-coréen, Lee Myung-bak. L'Administration est également en contact étroit avec les autorités japonaises. Le président

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant