Washington prêt au dialogue avec Pyongyang

le
0
Hillary Clinton a confirmé le soutien américain à l'initiative chinoise.

À Séoul

Six mois après l'attaque nord-coréenne contre l'île de Yeonpyeong en mer Jaune, Pékin est à la man½uvre pour sortir le dossier nucléaire de l'ornière, avec l'appui discret de Washington. Objectif: éviter un nouvel emballement militaire dans la péninsule coréenne, qui embarrasserait aussi bien le grand voisin chinois que l'Administration Obama.

Pékin a mis sur la table un nouveau plan en trois points pour relancer les pourparlers à six sur le nucléaire, gelés depuis deux ans, à la suite de la reprise du programme atomique de Kim Jong-il. Pour désamorcer la crise, les deux Corées tiendraient d'abord en tête à tête une réunion sur le nucléaire, suivie d'une rencontre Pyongyang-Washington, avant de déboucher sur une reprise des pourparlers à six. Un plan échafaudé la semaine dernière par le négociateur sur le nucléaire Wu Dawei, après d'intenses discussions avec son homologue nord-coréen Kim Kye-gwan, au début du mois à Pékin.

Des excuses ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant