Washington pense que l'Iran a mené des raids contre l'EI

le
0

(Actualisé avec avis de plusieurs experts) WASHINGTON, 3 décembre (Reuters) - Les Etats-Unis disposent d'éléments laissant penser que l'Iran a mené au cours des derniers jours des frappes aériennes contre des objectifs de l'Etat islamique (EI) en Irak, ont annoncé des responsables américains mercredi. Ces raids auraient été menés par des chasseurs Phantoms F-4, ont précisé ces responsables s'exprimant sous le sceau de l'anonymat. A en croire un spécialiste irakien des questions de sécurité, les frappes remontent à dix jours et ont lieu dans la province de Diyala, limitrophe de la frontière iranienne. "Il est avéré que des appareils iraniens ont visé des objectifs dans la province de Diyala. Bien sûr, le gouvernement dément cela, parce qu'il ne dispose pas de radars", a dit Hicham al Hachémi à Reuters. Diyala est une province où vivent plusieurs communautés et où l'armée irakienne, appuyée par des peshmergas (combattants kurdes) et des miliciens chiites, est parvenue, en octobre, à chasser les djihadistes de l'EI de plusieurs villes et villages. Selon un analyste, les images de Phantoms F-4 menant des frappes contre l'EI à Diyala, diffusées par la chaîne d'information panarabe Al Djazira, constituent la première preuve d'une implication directe de l'armée de l'air iranienne dans le conflit. "L'Iran et la Turquie sont les deux seuls pays, dans la région, à disposer de F-4, et vu l'emplacement des frappes, non loin de la frontière iranienne, et compte tenu de la réticence de la Turquie à s'engager militairement, tout laisse penser qu'il s'agit de l'armée de l'air de la République islamique", déclare Gareth Jennings, journaliste au IHS Jane's Defence Weekly. Un haut responsable iranien a démenti toutefois les informations selon lesquelles l'Iran aurait mené des frappes aériennes contre des positions de l'EI en Irak. "L'Iran n'a jamais été impliqué dans des frappes aériennes contre des cibles de l'EI en Irak. Toute coopération avec l'Amérique dans de telles frappes est hors de question pour l'Iran", a ajouté ce haut responsable ayant requis l'anonymat. Le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby, a déclaré mardi que les Etats-Unis ne coordonnaient pas leurs activités militaires avec l'Iran et a ajouté qu'il appartenait aux forces irakiennes de contrôler leur espace aérien. Le Premier ministre irakien Haïdar al Abadi, présent à Bruxelles pour une réunion de la coalition anti-Etat islamique, a dit n'avoir aucune information concernant des raids aériens. (Phil Stewart, Parisa Hafezi, Lesley Wroughton et Dominic Evans; Pierre Sérisier et Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant