Washington met à prix la tête du leader djihadiste Hafiz Saeed

le
0
Dans tout le Pakistan, le fondateur du Lashkar-e-Taiba peut parader.

Depuis le début de la semaine, Hafiz Saeed, le fondateur du Lashkar-e-Taiba (LeT), groupe djihadiste anti-indien créé en 1990 avec la bénédiction de l'establishment militaire pakistanais, occupe le second rang sur la liste américaine des terroristes les plus recherchés de la planète. Washington a placé sur sa tête un «contrat» de 10 millions de dollars. Seul le chef d'al-Qaida, l'Égyptien Ayman al-Zawahiri, «vaut» plus du double à 25 millions de dollars. Après cette annonce - faite par la sous-secrétaire d'État américaine Wendy Sherman lors d'une visite en Inde -, la cote de popularité de Hafiz Saeed, déjà excellente, est montée en flèche au Pakistan. Même le gouvernement d'Islamabad, qui entretient depuis plusieurs mois des relations glaciales avec les États-Unis, prend sa défense à demi-mot, s'abritant derrière son nouveau mantra: le Pakistan ne permettra plus jamais que sa souveraineté soit piétinée. En clair, ce n'est pas aux Américains de dicter

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant