Washington hésite sur sa posture face aux généraux égyptiens

le
0
Les experts américains autant que l'Administration Obama sont perplexes face au coup de force des militaires et à la repression envers les Frères musulmans.

Que faire? Cette question, qui hantait Lénine, est sur la table à Washington, face au feuilleton sanglant qui se joue en Égypte. Depuis la destitution du président islamiste Mohammed Morsi le 3 juillet, puis la répression orchestrée par les généraux, les réunions se succèdent au plus haut niveau du pouvoir américain pour évaluer la signification du coup de force des militaires et la réponse à y apporter.

Des experts chevronnés de l'armée égyptienne ont discrètement été convoqués pour «briefer» Barack Obama et ses conseillers. Tout le monde s'interroge sur la personnalité du général Abdel Fattah al-Sissi, chef militaire passé par le War College de Carlisle en Pennsylvanie, qui avait apparemment écrit un mémoire... sur la démocratie, sous la supervision du colonel Steve Guerras, son professe...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant