Washington et Londres appellent à une trêve immédiate au Yémen

le
1
    LONDRES, 16 octobre (Reuters) - Les Etats-Unis et la 
Grande-Bretagne ont lancé dimanche un appel à un cessez-le-feu 
immédiat et sans condition au Yémen, où la guerre entre rebelles 
houthis et forces loyalistes soutenues par l'Arabie saoudite a 
fait des milliers de morts depuis mars 2015. 
    A Londres où il a rencontré son homologue britannique Boris 
Johnson, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a déclaré 
qu'au cas où les belligérants au Yémen accepteraient le principe 
d'une trêve, l'émissaire spécial des Nations unies pour le pays, 
Ould Cheikh Ahmed, se chargerait d'en définir les modalités et 
le calendrier.  
    "Il est temps de mettre en place un cessez-le-feu de manière 
inconditionnelle au Yémen et de s'asseoir ensuite à la table des 
négociations", a déclaré John Kerry à la presse. "Nous ne 
pouvons pas souligner davantage aujourd'hui l'urgence de mettre 
un terme à la violence au Yémen." 
    Il a ajouté qu'il plaidait, tout comme Boris Johnson et Ould 
Cheikh Ahmed, pour l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu "le 
plus rapidement possible, dès lundi ou mardi".  
     
 
 (Lesley Wroughton; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 7 mois

    Ce sont eux qui mènent la guerre!