Washington et Kaboul sur le fil du rasoir

le
2
VIDÉO - Le massacre de civils afghans par un GI attise encore un peu plus la colère de la population envers les Américains.

Empêtré jusqu'au cou dans la guerre en Afghanistan, le gouvernement américain découvre à ses dépens que ce sont les soubresauts du terrain, et non les plans bien ordonnés du Pentagone, qui dictent sa politique dans la région. Coup de sang «tragique et consternant», selon les propres termes du président Barack Obama, le massacre perpétré dimanche à l'aube par un GI dans la province de Kandahar, pourrait même sonner le glas de toute présence américaine en Afghanistan dans un avenir proche.

Washington et Kaboul venaient d'enregistrer un premier succès vendredi dans le cadre des pourparlers autour d'un «partenariat stratégique» censé définir le cadre de la présence américaine à long terme en Afghanistan au-delà du retrait prévu des forces combattantes en 2014: le transfert de responsabilité vers les autorités afghanes de la prison de Bagram, là même où des exemplaires du Coran avaient été incinérés accidentellement en février, provoquant des manifestati

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le mardi 13 mar 2012 à 15:13

    JPi - Massacre de civils, pissous sur des cadavres, coran brulé. Il serait temps que les USA rentre chez eux: le ridicule tue. Et nous que faisons nous en aussi bonne compagnie ? Ha! oui! Faudra remettre ça avec l' Iran. Pauvre France tu te perds.

  • M4189758 le mardi 13 mar 2012 à 08:49

    JPi - La France et Paris sur le fil du rasoir. La dette France en euros est de En 2005 : 1147,6 Mrds soit 66,8% du PIB soit 16380 euros par habitant. En 2011 : 1646,1 Mrds soit 84,5% du PIB soit 25170 euros par habitant. (INSEE) Les seuls intérêts de la dette de l'Etat En 2005 représente près de 40 Mrds d'euros de dépenses (source PLF). En 2011 par interpolation près de 57 Mrds de dépenses par an.