Washington envisage de reconnaître la rébellion syrienne

le
0
Le débat sur la reconnaissance de l'opposition se poursuit à Washington où la crainte d'un effondrement du régime et d'une anarchie rappelant le scénario irakien gagne du terrain.

Alors que les combats font rage autour de Damas, les Américains s'interrogent sur l'opportunité de reconnaître l'opposition syrienne comme le représentant légitime de la Syrie dès le 12 décembre, au Maroc, lors d'une conférence internationale à laquelle doit assister Hillary Clinton. «Si les leaders de l'opposition sont capables de présenter leur coalition comme une organisation prête à fonctionner (...) la reconnaissance pourrait avoir lieu lors de cette conférence des Amis de la Syrie qui réunira près de 70 nations à Marrakech», indique ce vendredi le New York Times, citant un «haut représentant» de l'Administration américaine. Le président n'a pas donné son aval à cette option, précise le quotidien, indiquant que le débat se poursuit à Washington. De claires lignes de fracture...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant