Washington demande des réponses à Moscou après des raids en Syrie

le
2
    WASHINGTON, 18 juin (Reuters) - Le Pentagone a dit samedi 
avoir interrogé Moscou à propos des frappes aériennes russes qui 
ont visé jeudi et vendredi dans le sud de la Syrie des rebelles 
soutenus par les Etats-Unis. 
    Lors d'une visioconférence, le département américain de la 
Défense a "fait part de ses vives préoccupations" à son 
homologue russe quant à ces pilonnages qui ont touché des 
insurgés combattant l'Etat islamique près du poste d'Al Tanf, à 
la frontière avec l'Irak, indique un communiqué.  
    Les rebelles étaient pourtant protégés en théorie par 
l'accord de cessation des hostilités conclu en février, a 
poursuivi le Pentagone.  
    Les responsables du département de la Défense ont demandé à 
leurs homologues russes de répondre à leurs interrogations, a 
précisé le porte-parole du Pentagone Peter Cook.  
    "Les deux parties ont réaffirmé la nécessité d'adhérer aux 
mesures de renforcement de la sécurité opérationnelle et 
d'éviter des accidents ou des malentendus dans l'espace aérien 
au-dessus de la Syrie", a-t-il ajouté. 
    Le Kremlin a déclaré vendredi que rebelles modérés et 
extrémistes étaient proches sur le terrain, et qu'il était donc 
difficile de distinguer entre les deux groupes. 
 
 (Susan Heavey; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 il y a 6 mois

    Au passage on apprend que les USA soutiennent des rebellions. Où est-il le droit international?

  • delapor4 il y a 6 mois

    Quel toupet !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! C'est à Assad d'en juger ou de protester et non aux US !