Washington condamne le putsch au Burkina Faso

le
0

WASHINGTON, 17 septembre (Reuters) - La Maison blanche s'est déclarée jeudi vivement préoccupée par le coup d'Etat militaire intervenu la veille au Burkina Faso, où le général Gilbert Diendéré s'est emparé du pouvoir moins d'un mois avant la tenue prévue d'élections législatives et présidentielle. Le porte-parole de la Maison blanche, Josh Earnest, a déclaré que l'administration Obama "condamne avec la plus grande fermeté" le putsch et réclame un arrêt immédiat des violences. Au moins trois personnes ont été tuées et une soixantaine d'autres blessées dans des affrontements survenus à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, après le coup d'Etat. (Julia Edwards; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant