Washington condamne l'attaque contre une école à Gaza

le
0

(Actualisé avec déclarations, précisions, contexte) WASHINGTON, 3 août (Reuters) - Les États-Unis ont critiqué dimanche le "bombardement scandaleux" à Rafah dans le sud de Gaza d'une école gérée par l'UNRWA, l'agence de l'Onu chargée de l'aide aux réfugiés palestiniens, et exhorté Israël à prévenir les pertes civiles. La porte-parole du Département d'État américain Jen Psaki a également appelé à une enquête concernant les récentes attaques menées contre des écoles gérées par l'UNRWA. "Les États-Unis sont horrifiés par le bombardement scandaleux d'une école de l'UNRWA, qui abritait quelque 3.000 déplacés à Rafah, et dans lequel au moins dix civils palestiniens ont été tragiquement tués", a déclaré Jen Psaki dans un communiqué. L'aviation israélienne a bombardé dimanche une école gérée par l'UNRWA à Rafah faisant dix morts et une trentaine de blessés. ID:nL6N0Q90QX La porte-parole a exhorté Israël à respecter ses propres principes en évitant de blesser ou tuer des civils, au 27e jour de conflit. Les bâtiments de l'Onu ne devraient pas être utilisés comme base pour lancer des attaques. "Le fait de suspecter que des activistes opèrent non loin (des écoles) ne justifie pas des frappes qui mettent en péril la vie de tant de civils innocents", a ajouté Jen Psaki. Mercredi, à Djabalia, dans le nord du territoire, 15 personnes au moins ont perdu la vie dans le bombardement d'une école gérée par l'Onu. L'armée israélienne a dit avoir répliqué à des tirs d'obus de mortier menés à proximité. Les combats dimanche ont porté le bilan depuis le début du conflit à 1.775 dont nombre de civils, selon des responsables palestiniens. Israël a confirmé de son côté la mort de 64 de ses soldats au combat et de trois civils tués par une roquette en Israël. (Doina Chiacu; Agathe Machecourt pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant