Washington annonce l'arrestation de membres du Hezbollah, en lien avec la Syrie

le
0
    WASHINGTON, 2 février (Reuters) - Des membres du groupe 
chiite Hezbollah ont été arrêtés pour avoir acheté des armes 
destinées à la Syrie, avec des fonds tirés de la vente de 
cocaïne aux Etats-Unis et en Europe, a fait savoir lundi le DEA 
(US Drug Enforcement Administration). 
    Le Hezbollah est allié au régime du président syrien Bachar 
al Assad et a envoyé en Syrie des combattants pour lutter aux 
côtés des troupes régulières de Damas. Pro-iranienne, cette 
organisation est considérée comme "terroriste" par les 
Etats-Unis. 
    Parmi les personnes arrêtées figurent des chefs d'une 
cellule européenne du Hezbollah, qui ont été placés en détention 
la semaine dernière, indique le DEA. Mohamad Noureddine, un 
Libanais que le DEA accuse de blanchir de l'argent pour le 
compte de la branche financière du Hezbollah, est au nombre des 
personnes incarcérées. 
    Le DEA ne précise pas combien de personnes ont été arrêtées 
et ne dit pas non plus où. 
    Sept pays, dont la France, l'Allemagne, l'Italie et la 
Belgique, coopèrent à l'enquête sur cette affaire, qui a été 
ouverte en février 2015 et se poursuit actuellement.     
 
 
 (Ian Simpson; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant