Washington a eu tort de larguer des armes sur Kobani, dit Erdogan

le
2

ANKARA, 22 octobre (Reuters) - Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a estimé mercredi que les Etats-Unis avaient eu tort de parachuter une aide militaire aux combattants kurdes défendant la ville syrienne de Kobani, car une partie des armes larguées est tombée entre les mains des djihadistes de l'Etat islamique. "Ce qui a été fait, à cet égard, s'est avéré une mauvaise chose. Pourquoi ? Parce qu'une partie des armes qu'ils ont larguées de leurs avions C-130 a été récupérée par l'EI", a dit le chef de l'Etat au cours d'une conférence de presse, dans la capitale Ankara. Le parachutage d'armes par les Américains remonte à dimanche soir. Un porte-parole des forces kurdes engagées dans la bataille de Kobani a confirmé qu'"une grande quantité de munitions et d'armes" avait atteint cette ville du nord de la Syrie, cible depuis la mi-septembre d'une offensive du groupe Etat islamique. (Gulsen Solaker et Ece Toksabay; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le mercredi 22 oct 2014 à 18:08

    Aussi nuls pour larguer que pour bombarder : toujours à côté. De toutes façons les USA sont à côté de leurs pompes.

  • pier5975 le mercredi 22 oct 2014 à 15:38

    51 866