Washingon met en garde Damas contre toute réaction en cas de raids

le
0

WASHINGTON, 16 septembre (Reuters) - Les batteries de défense anti-aérienne de la Syrie subiront des frappes de représailles si elles tentent d'intervenir pendant les raids en territoire syrien des Etats-Unis contre les djihadistes de l'Etat islamique, ont prévenu lundi des responsables du gouvernement américain. Barack Obama a autorisé mercredi dernier des frappes aériennes contre l'EI en Syrie, mais Damas a exigé d'être associé à ces actions. ID:nL5N0RC5KB Interrogés par des journalistes, plusieurs hauts responsables de Washington ont souligné que les Etats-Unis connaissaient bien les emplacements des batteries et des centres de commande de la défense anti-aérienne syrienne et que celle-ci serait en danger si l'armée de Bachar al Assad devait se montrer menaçante à l'égard des forces américaines dans la région. Barack Obama refuse toute coordination avec le gouvernement de Bachar al Assad, qui a selon lui perdu toute légitimité. Washington a parallèlement le projet de former et équiper les rebelles syriens considérés comme modérés pour tenir les territoires éventuellement conquis à l'EI. (Steve Holland; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant