Warner, ex-vice-président de la Fifa accusé de corruption, s'est rendu

le , mis à jour à 00:32
0

28 mai (Reuters) - Jack Warner, ancien vice-président de la Fédération internationale de football (Fifa), s'est rendu aux autorités mercredi après avoir été officiellement accusé de corruption, rapporte le Los Angeles Times, citant la police de Trinité et Tobago. Ancien président de la Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf), Jack Warner fait partie des neuf responsables de la Fifa et cinq dirigeants de sociétés accusés par la justice américaine de faits de corruption datant pour les plus anciens du début des années 1990. ID:nL5N0YI34R Selon le Los Angeles Times, il a déclaré avant sa reddition ne jamais avoir été interrogé par le FBI, la police fédérale américaine. "Je répète que je suis innocent de toutes les accusations. Je me suis retiré des affaires du football", a dit Jack Warner, selon le LA Times. Sept des membres les plus influents de la Fifa ont été arrêtés mercredi en Suisse et pourraient être extradés vers les Etats-Unis. (Anet Josline Pinto à Bangalore; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant