WallStreet: rebond technique suivi de 5 heures de stagnation

le
0

(CercleFinance.com) - Wall Street n'efface pas complètement ses pertes de lundi, mais un bon bout de chemin a été fait: les indices US qui avaient rouvert en timide hausse (+0,2%) ont rapidement accru leur avance, mais celle-ci a très vite plafonnée, autour de +0,7% en moyenne.

De 17H à 22H, les indices US se sont retrouvés prisonniers d'une véritable camisole algorithmique, avec des lanières serrées au maximum puisque la volatilité n'a pas dépassé 0,1% durant 5 heures.

Au final, le Dow Jones et le S&P500 gagnent +0,65%, le Nasdaq +0,9% à 5.305 (seconde meilleure clôture de l'histoire, l'indice comble le 'gap' baissier du 23 septembre).

Parmi les motifs de satisfaction les plus souvent évoqués à Wall Street, il a eu le très bon indice de confiance des consommateurs US du Conference Bord: il grimpe vers 104,1 contre 101,8 en septembre.

Initialement, les opérateurs mentionnaient ' l'effet Clinton' : la candidate démocrate a été jugée plus crédible et convaincante que Donald Trump par les marchés lors du 'débat' la nuit dernière... et il apparaissait évident qu'elle était mieux 'préparée' (D.trump est de facto apparu plus spontané).

En ce qui concerne les sondages réalisés auprès du grand public, la 'victoire' d'Hillary Clinton apparaît beaucoup moins évidente, et plus l'échantillon grandit, plus la lecture dément celle des marchés.

Cet 'effet Clinton' -propre à la communauté financière- avait permis tôt mardi matin au Dollar de reprendre 0,7% face au Yen (le Nikkei reprenant alors +400Pts en ligne droite pour finir à +0,85%) et au Peso Mexicain de faire un bond de +2,5%.

Côté points négatifs, et le débat Trump/Clinton n'y est pour rien, on note la rechute de -3% du baril de pétrole vers 44,3$ (WTI) alors que le ministre iranien de l'énergie a écarté un accord sur une réduction de la production à l'issue du sommet d'Alger, échec confirmé par le représentant saoudien de l'OPEP qui enterre tout espoir d'accord à brève échéance.

Le Nasdaq a profité du rebond de Regeron +4,3%, Expedia et Micron +3,7%, Seagate +3,3%, Netflix et Autozone +2,7%, Yahoo +2,6%, Broadcom et Endo +2,5%, Amazon +2,1%, Microsoft +1,8%.

Seul repli notable, Tesla a perdu -1,5%.

La correction subie par le baril de WTI a pesé sur Southwest Energy et Range -4,2%, Devon -3,1%, Concho +2,9%, Marathon Petroleum -2,4%... mais a dopé symétriquement le secteur des compagnies aériennes (plusieurs hausses supérieures à +3%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant