WallStreet: boosté à la veille des '4 sorcières' avec Apple

le
0

(CercleFinance.com) - Très belle séance 'd'avant 4 sorcières': un grand classique, interprété avec beaucoup de détermination.

Et avec tellement de fougue en ce qui concerne le Nasdaq (+1,5% à 5.250) que cet indice inscrit sa 3ème meilleure clôture historique, à moins de 0,5% de son record absolu.

Le Nasdaq revient pratiquement sur ses niveaux du 9 septembre, le 'trou d'air' de lundi a été comblé en 3 séances... mais le fait majeur, c'est que depuis le 17 juin dernier (précédente séance des '4 sorcières'), le 'composite' engrange un gain tonitruant de +9,5%.

Le Nasdaq surperforme radicalement le Dow Jones (+1% à 18.212) et le S&P (+1,02% à 2.147Pts) depuis 3 séances, grâce à un levier d'une grande puissance: le titre Apple -1ère capitalisation planétaire- qui a encore affiché un spectaculaire +3,4% et qui engrange +12% en 5 séances (grâce à une pénurie soigneusement orchestrée -comme tous les ans- du dernier modèle, l'i-Phone7).

Si l'on oublie Apple, la bonne tenue de Wall Street pourrait s'explique par le bon accueil réservé aux 'chiffres du jour': ils auraient été interprétés positivement, contrairement à ce qui avait été observé en Europe, peu après 14H30.

Vérité au-delà de l'Atlantique, erreur de ce côté-ci ? Une telle divergence d'appréciation est assez 'singulière'.

Il est plus vraisemblable que le scénario ait été le suivant: liquidations d'actifs en Europe afin de disposer des munitions nécessaires afin de garantir une forte hausse des indices US à la veille des '4 sorcières'.

En ce qui concerne les 'chiffres', ils se sont largement neutralisés: mauvaise surprise du côté des ventes de détail qui ressortent en recul de -0,3% (et -0,1% hors auto) mais bonne surprise du côté de l'activité manufacturière dans la région de Philadelphie (le baromètre s'est établi à +12,8, contre +2 en août).

L'activité industrielle demeure un peu déprimée selon l'Empire State (FED de New York) à -2 contre -4,2 en août... mais la balance des paiements s'est améliorée en juillet.

L'indice des prix à la production (PPI) a stagné le mois dernier aux Etats-Unis, d'après le Département du Travail, alors que les économistes tablaient en moyenne sur une augmentation de 0,1%.

Le chômage hebdo se dégrade de +2.000 à 260.000, cela reste proche du plancher, la balance des paiements s'améliore et le déficit se réduit.

Pour en revenir aux valeurs, en dehors du titre Apple, quelques valeurs pétrolières ont bénéficié de rachats à bon compte avec Diamond Offshore +5,5%, Marathon Oil +4,5%, Apache +3,4%, Murphy +3%.

Au sein du Nasdaq, on notait Nvidia +3,8%, Vertex +3,3%, Micron +3,1%, Intel +2,6%, Applied Materials +2,5%, NXP +2,4%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant