Wall Street: volatilité quasi nulle, le pétrole dope le S&P.

le
0

(CercleFinance.com) - Wall Street a connu une séance d'une remarquable stabilité avec une volatilité réduite à 0,2% -tous indices confondus- durant les six heures et 30 minutes qu'a duré la séance.

La fermeture des marchés obligataires a largement limité les initiatives (aucune possibilité d'arbitrage): le Dow Jones a gagné 0,5%, le 'S&P' 0,45% et le Nasdaq 0,7%. Notons que le Composite a retracé à deux points près son zénith historique des 5.343.

Mais ce ne sont pas les 'technos' qui ont animé la séance, c'est le pétrole: le ministre saoudien de l'énergie Khalid Al-Falih a enflammé le prix du baril en déclarant que 'le scénario d'un prix du brut rejoignant les 60 dollars n'était pas impensable'.

Comme la Russie a confirmé qu'elle se joindrait à une réduction de l'OPEP (c'est Vladimir Poutine qui l'a affirmé), le baril s'est envolé de près de +3% vers 51,2 dollars et les valeurs pétrolières ont soutenu la tendance, à l'image de NR Energy +4%, Devon +3,7%, Murphy Oil et Transocean +2,6%, Halliburton +2,2%, Exxon +2%.

Le Nasdaq a été tiré vers les sommets par Mylan +8,2%, Stericycle +2,3%, Tesla +2%, Apple +1,75%, Alphabet +1,4%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant