Wall Street: volatilité au top avec les embardées du pétrole

le
0

(CercleFinance.com) - Une grande volatilité est au menu ce jeudi à Wall Street, où les indices évoluent au gré des embardées d'un baril de pétrole qui apparaît toujours aussi incontrôlable.

En fin de matinée, le Dow Jones grignote 0,4% à 16.401,1 points, tandis que le Nasdaq Composite évolue autour de l'équilibre, à 4505,4 points.

Les mouvements de yo-yo continuent de plus belle sur les prix du pétrole, avec un baril de brut léger WTI qui rebondit soudainement de 3% à 33,2 dollars après sa récente incursion sous les 30 dollars.

'Nous nous attendons à ce que la faiblesse des cours pétroliers persiste pendant plus longtemps que nous l'anticipions dans un premier temps', soulignent ce matin les analystes de Morgan Stanley.

Chez AlphaValue - qui s'est rendu célèbre en pronostiquant correctement la dégringolade de l'or noir - les spécialistes visent eux un retour du baril vers les 38 dollars dès cette année.

La question du pétrole fait passer au second plan les piètres données américaines de l'après-midi, à savoir une légère remontée des inscriptions aux allocations chômage (+8.000 à 285.000) et surtout une chute de 2,9% des commandes industrielles en décembre.

Du côté des valeurs, Philip Morris International perd 1,2% après avoir fait état d'un bénéfice net en baisse de 22,5% à 1,25 milliard de dollars au titre de son quatrième trimestre.

Yum! Brands - le propriétaire des marques KFC et Pizza Hut - lâche 3,2% après avoir signé une solide fin d'exercice avec un bénéfice net de 275 millions de dollars, ou 63 cents par action, au titre du quatrième trimestre.

Enfin, Viacom recule de 0,5% en attendant la confirmation du départ de son emblématique président Sumner Redstone et son probable remplacement par Philippe Dauman, le directeur général du groupe de médias.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant