Wall Street: vers un démarrage du bon pied.

le
0

(CercleFinance.com) - Les indices actions américains devraient entamer la séance du bon pied, dans l'anticipation d'un rejet par une majorité d'électeurs britanniques d'une sortie de leur pays de l'Union Européenne.

A moins de trois quarts d'heure de la cloche d'ouverture, les 'futures' sur le S&P500 grimpent de 18,75 points à 2.095,5 et ceux sur le Nasdaq 100 bondissent de 39,5 points à 4.434.

Mercredi soir à Wall Street, le Dow Jones a terminé en repli de près de 0,3% à 17.780,8 points, le S&P500 a reculé de moins de 0,2% à 2.085,4 points et le Nasdaq Composite a perdu plus de 0,2% à 4.833,3 points.

'Les indices ont fluctué au cours d'une séance cahoteuse alors que les investisseurs ont pris position avant le référendum de jeudi sur le Brexit', expliquait Wells Fargo Advisors.

'Le Bremain tient la corde. A supposer que le scénario choisi soit favorable au maintien du Royaume-Uni dans l'UE, il ne serait pas invraisemblable de voir les indices américains retrouver leurs plus hauts annuels au mois de juillet', estime Nicolas Chéron.

Ce stratégiste pour CMC Markets prévient cependant qu'avec 'des indices américains atteignant de nouveaux records de valorisation, il faudrait alors redoubler de prudence'.

Pour le moment, on notera que les inscriptions aux allocations chômage ont sensiblement baissé la semaine dernière pour s'établir à 259.000, après 277.000 la semaine précédente.

Les opérateurs doivent encore prendre connaissance de l'indice PMI flash composite de Markit, puis des ventes de logements neufs et de l'indicateur avancé du Conference Board pour le mois de mai.

Dans l'actualité des valeurs, Nomura relève sa recommandation sur Home Depot de 'neutre' à 'achat' et son objectif de cours de 140 à 155 dollars, soit un potentiel de progression de 21% pour le titre du distributeur spécialisé dans la rénovation résidentielle.

Le groupe de conseil en technologies Accenture a annoncé un resserrement à la hausse de ses objectifs pour l'ensemble de son exercice 2015-16, à l'occasion de sa publication au titre de son troisième trimestre comptable.

Le groupe canadien de téléphonie BlackBerry a de son côté déploré une perte trimestrielle de 1,28 dollar par action, contre une perte de 10 cents un an plus tôt. Hors exceptionnel, son BPA est ressorti pratiquement nul.

Mercredi soir, l'éditeur de logiciels de logiciels 'open source' Red Hat a dévoilé un bénéfice net ajusté en progression de près de 14% au titre de son premier trimestre comptable, soit 50 cents par action, comme prévu en moyenne par les analystes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant