Wall Street : un risque chasse l'autre

le , mis à jour le
0
Le Nyse, à Wall Street. (© DR)
Le Nyse, à Wall Street. (© DR)

Attention, l’euphorie américaine qui a salué le discours de « colombe » de Janet Yellen le 16 mars et la remontée de l’indice ISM le 1er avril ne va pas durer. La dernière livraison des comptes nationaux révèle une chute sensible du taux de profit des entreprises américaines.

Si l’on peut se réjouir de la fin d’une énigme eu égard à la maturité du cycle américain, on peut aussi légitimement s’inquiéter de l’aveuglement des analystes et de la poursuite probable de cette tendance.

Simultanément, les taux corporate pêchent par optimisme en capitalisant à la fois sur la baisse du taux des emprunts d’Etat et sur la réduction du spread consécutive au redressement des perspectives de croissance.

La Fed n’a plus d’excuses pour laisser filer l’inflation cet été sans bouger. Menacée par les taux et par les profits, Wall Street pourrait faire pire que plafonner comme c’est le cas depuis presqu’un an.

Exit le scénario farfelu de récession aux Etats-Unis : remontée de l’ISM et baisse concomitante du spread corporate

Encouragés par la chute de l’indice ISM en dessous de 50 depuis octobre et la durée de la reprise (dans sa huitième année), d’aucuns avaient un peu hâtivement conclu à une éclipse américaine. La remontée de l’indice ISM manufacturier pour le second mois consécutif remet les pendules à l’heure, valorisant de concert avec le Conference Board (la confiance

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant