Wall Street termine inchangée

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Aleksandra Michalska

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé sur une note indécise, les nouvelles positives en provenance d'Espagne et le nouveau record en séance de l'action Apple ayant été contrebalancés par les "quatre sorcières", expression qui recouvre l'arrivée à terme trimestrielle de quatre contrats à terme sur actions et options.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 0,13%, soit 17,46 points, à 13.579,47. Le S&P-500, plus large, a perdu 0,11 point, soit 0,01%, à 1.460,15. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 4,00 points (+0,13%) à 3.179,96.

Avant le moment des "quatre sorcières", qui intervient généralement en fin de séance, le Dow Jones et le S&P étaient en hausse de quelque 0,3%

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow Jones a perdu 0,1%, le S&P 0,4% et le Nasdaq 0,1%. La semaine précédente avait été marquée par un plus haut de clôture de quelque cinq ans à la suite de la décision de la Réserve fédérale américaine de lancer un nouveau programme d'assouplissement quantitatif.

Apple, première capitalisation boursière mondiale, a vu son titre atteindre en séance un nouveau pic historique de 705,07 dollars le jour de lancement de l'iPhone 5, avant de finalement terminer en hausse de 0,20% à 700,1 dollars

Les fans de l'iPhone fabriqué par Apple ont comme attendu afflué vendredi dans les magasins qui commercialisent l'iPhone 5, mais la sortie savamment orchestrée du nouveau smartphone a été perturbée par les multiples ratés du nouveau logiciel de cartographie du groupe américain.

Dans la journée, les investisseurs ont réagi plutôt positivement à des informations de Reuters selon lesquelles le gouvernement espagnol envisagerait de geler les pensions de retraite et de relever l'âge du départ en retraite plus rapidement que prévu initialement.

Ces mesures ont été interprétées comme allant dans le sens d'un respect des conditions attachées à un programme d'aide international, qui, une fois officiellement demandé par l'Espagne, déclenchera le programme de rachats d'obligations souveraines annoncé en début de mois par la Banque centrale européenne (BCE).

L'Allemagne a toutefois douché en partie les espoirs d'une demande imminente d'aide de Madrid en affirmant l'Espagne n'avait pas besoin d'un plan de sauvetage international.

Le compartiment des transports a pesé sur la cote, avec un indice sectoriel en recul de 1,02%, sous le coup notamment des baisses des titres FedEx (0,92% à 84,39 dollars) et Norfolk Southern (-1,68% à 65,00).

Les courtiers ont revu à la baisse leurs objectifs de cours pour ces valeurs après que les deux sociétés de messagerie ont dit au cours de la semaine que le ralentissement économique mondial allait peser sur leurs résultats.

Du côté des hausse, l'action Michael Kors a bondi de 9,26% à 57,35 dollars après que le styliste et concepteur d'accessoires de mode a dit qu'il pense avoir gagné plus d'argent que prévu au deuxième trimestre.

Le titre Oracle a pris 0,65% à 32,47 dollars au lendemain de l'annonce par le fabricant de logiciels d'un bénéfice trimestriel courant conforme aux anticipations.

L'indice PHLX du secteur immobilier a avancé de 1,74%, notamment porté par l'envolée de l'action KB Home (+16,40% à 15,26 dollars) suite à l'annonce d'un bénéfice surprise par le cinquième fabricant de maisons individuelles aux Etats-Unis.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Prévisions pour le Dow Jones ...........

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant