Wall Street termine en petite hausse, soutenue par le pétrole

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en légère hausse mardi au lendemain des déclarations de la présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen, sur la bonne santé de l'économie américaine et après les nouveaux pics inscrits par les cours de pétrole.

L'indice S&P s'est encore rapproché de son record absolu du 20 mai (2.134,72) et a terminé à son plus haut niveau depuis le 22 juillet 2015, et le Dow Jones a brièvement franchi la barre des 18.000 points pour la première fois depuis avril, dopés par les valeurs liées à l'énergie. La faible performance du secteur des sociétés de biotechnologie a toutefois pesé sur le Nasdaq.

L'indice Dow Jones a gagné 17,95 points, soit 0,10%, à 17.938,28. Le S&P-500, plus large, a pris 2,72 points, soit 0,13%, à 2.112,13. Le Nasdaq Composite a reculé en revanche de 6,96 points (+0,14%) à 4.961,75 points.

L'intervention publique de Janet Yellen lundi - sans doute la dernière d'un responsable de la Fed avant la réunion de politique monétaire des 14 et 15 juin - a rassuré en partie les investisseurs après la déception des chiffres mensuelles de l'emploi publiés vendredi, qui ont ravivé les inquiétudes sur la capacité de l'économie à encaisser sans dommages un nouveau relèvement des taux d'intérêt.

Le ton jugé prudent de Yellen a pesé sur le dollar, permettant aux cours du pétrole de progresser: le Brent et le brut léger américain ont atteint leurs plus hauts niveaux depuis le mois d'octobre, à 51,51 dollars le baril pour le premier et 50,53 pour le deuxième, ce dernier ayant franchi les 50 dollars pour la première fois en près d'un an.

L'indice S&P de l'énergie a pris 2,14% dans leur sillage. Exxon Mobil, en hausse de 1,53%, et Chevron (+2,13%), figurent parmi les meilleures performances du Dow Jones, avec l'opérateur Verizon qui a pris 2,05%.

L'indice des valeurs de la santé a perdu en revanche 0,67%, plus forte baisse sectorielle, plombé par les biotechs Biogen (-12,76%) et Alexion (-10,88%) qui ont toutes deux annoncé des essais cliniques non concluants.

Sarepta a fait exception dans le secteur des biotechs avec un bond de 22,45% dans l'espoir que son médicament DMD aura le feu vert pour une commercialisation aux Etats-Unis.

Le groupe pharmaceutique canadien, également coté à New York, Valeant a abandonné 14,59% après la révision en baisse de ses prévisions financières.

A la baisse également, Ralph Lauren a perdu 2,36% après l'annonce d'un plan de restructuration qui prévoit des réductions d'effectifs, des fermetures de magasins et des cessions immobilières.

Axiall a cédé 8,80%. Le sud-coréen Lotte Chemical a fait une offre préliminaire pour le chimiste, faisant ainsi office de chevalier blanc face aux manoeuvres de son compatriote Westlake Chemical (+1,38%).

L'indice sectoriel des compagnies aériennes a progressé de 2,77% en réaction à l'annonce d'une augmentation des tarifs de vols de JetBlue Airways qui a pris 3,29%.

(Avec Yashaswini Swamynathan, Juliette Rouillon pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant