Wall Street termine en ordre dispersé

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Yashaswini Swamynathan et Noel Randewich

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé la séance de mardi en ordre dispersé, le Dow Jones ayant fini lui dans le rouge en raison de certains résultats de sociétés jugés décevants, tels ceux de Gilead Sciences et de McDonald's.

La "saison" des résultats trimestriels bat son plein et représente un important élément d'orientation pour les investisseurs, qui attendent aussi l'issue de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale, commencée ce mardi et qui se terminera demain mercredi.

Les traders fixent à 18,7% la probabilité d'une hausse des taux en septembre et à 42,8% en décembre, selon l'outil FedWatch de CME Group, mais une statistique telle que les ventes dans l'immobilier neuf de juin, publiée ce mardi, pourrait plaider en faveur d'une hausse des taux plus tôt que le marché ne l'anticipe.

Sur les 129 sociétés de l'indice S&P-500 qui ont publié leurs comptes jusqu'à présent, 68% environ ont battu le consensus, alors que la norme tourne autour de 63%, selon des données de Thomson Reuters.

L'indice Dow Jones a perdu 19,31 points (0,10%) à 18.473,75 points. Le S&P-500, plus large, a gagné 0,70 point (0,03%) à 2.169,18. Le Nasdaq Composite a pris 12,42 points (0,24%) à 5.110,05 points.

Apple et Twitter doivent publier leurs trimestriels après la clôture.

McDonald's a vu la croissance de ses ventes ralentir plus fortement que prévu aux Etats-Unis au deuxième trimestre et a reconnu être confronté à un "environnement difficile sur plusieurs marchés clés".

L'action a perdu 4,5% à 121,71 dollars.

Le laboratoire Gilead Sciences a chuté de 8,5% après avoir la veille revu en baisse sa prévision de chiffre d'affaires annuel, déclenchant des révisions à la baisse d'objectifs de cours en série.

Au contraire, Texas Instruments a avancé de 7,85%. Le fondeur prévoit pour le trimestre en cours un bénéfice et un chiffre d'affaires largement supérieurs aux attentes des analystes, stimulé par la forte demande qui se porte sur ses puces destinées aussi bien à l'industrie et à l'automobile qu'aux télécommunications.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant