Wall Street termine en net recul, le Nasdaq plonge

le
0

(Actualisé avec pétrole, Treasuries) * Le Dow perd 0,69 %, le S&P-500 1,15%, le Nasdaq 2,33% * Le Dow négatif sur l'ensemble de l'année * Les valeurs technologiques plongent NEW YORK, 10 octobre (Reuters) - La Bourse de New York a fini vendredi en forte baisse en raison des incertitudes grandissantes pour l'économie mondiale, avec un recul particulièrement marqué pour le Nasdaq, plombé par la fragilité du marché des semi-conducteurs. L'indice Dow Jones .DJI a cédé 115,15 points, soit 0,69%, à 16.545,32 points. Le S&P-500 .SPX , plus large, a perdu 22,08 points (1,15%), à 1.906,13 points. Le Nasdaq Composite .IXIC a reculé de son côté de 102,09 points (2,33%) à 4.276,23 points. Le S&P, indice vedette de Wall Street, finit la semaine à son niveau de clôture le plus bas depuis le 23 mai. Le Dow Jones est quant à lui désormais négatif sur l'année avec un déclin de 0,2% depuis le 31 décembre. Sur l'ensemble de la semaine, les trois indices de référence ont plongé avec -2,7% pour le Dow Jones, -3,1% pour le S&P et -4,5% pour le Nasdaq. La semaine qui s'achève aura été la pire depuis mai 2012 pour le S&P comme pour le Nasdaq. La petite forme de Wall Street s'explique par des préoccupations croissantes face à la faiblesse de la croissance de l'économie mondiale et ses répercussions sur les bénéfices des sociétés américaines alors que vient de s'ouvrir une nouvelle saison de résultats trimestriels. Aux valeurs, l'indice des semi-conducteurs Philadelphia SE .SOX a perdu 6,89%, son plus fort repli sur une séance depuis le 20 janvier 2009, à cause notamment de l'équipementier Microchip Technology MCHP.O , qui a chuté de 12,26% au lendemain de la publication de prévisions inférieures aux attentes. Sur le front du pétrole, les cours du Brent de la mer du Nord se sont maintenus sous le seuil de 90 dollars le baril après avoir touché leur plus bas niveau depuis 2010. ID:nL6N0S52VO La forte hausse de la production de pétrole en Amérique du Nord et une croissance mondiale morose pourraient inciter les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) à réduire leur production lors de leur réunion prévue le 27 novembre, dans le but d'enrayer la chute de 25% des prix de l'or noir depuis juin. L'aversion pour le risque a profité au marché obligataire, les rendements des Treasuries à 10 ans tombant à 2,2910%, leur plus bas niveau depuis juin dernier. (Caroline Valetkevitch; Patrick Vignal)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant