Wall Street termine en hausse

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Rodrigo Campos et Ryan Vlastelica

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en hausse lundi, après avoir subi de forts dégagements la séance précédente, portée par les résultats de Citigroup et par la statistique des ventes au détail.

Les investisseurs, préoccupés par l'Ukraine, ont cependant pris une nouvelle fois leurs bénéfices sur les valeurs des biotechnologies en fin de séance. Ces prises de bénéfice ont provoqué un retournement à la baisse momentané du Nasdaq mais l'indice des biotechs a terminé la séance pratiquement inchangé (-0,02%).

L'indice Dow Jones a pris 146,49 points (0,91%) à 16.173,24 points. Le Standard & Poor's 500 a gagné 14,92 points (0,82%) à 1.830,61 points. Le Nasdaq Composite a avancé de 22,96 points (0,57%) à 4.022,69.

Les résultats décevants de JPMorgan Chase étaient l'un des motifs de la forte correction subie par Wall Street vendredi. Les biotechs et d'autres valeurs d'hypercroissance avaient entraîné le Nasdaq Composite en deçà des 4.000 points pour la première fois en deux mois. L'indice des biotechs avait fini vendredi 21% en deçà de son record de clôture inscrit le 25 février, entrant en territoire baissier.

"C'est en quelque sorte un rally épidermique. Nous rebondissons sans doute grâce à Citi. C'est la première nouvelle du genre satisfaisant pour les banques depuis deux semaines", a dit Jack de Gan (Harbor Advisory).

Le bénéfice net de Citigroup a augmenté de 4% au premier trimestre, la diminution des pertes sur créances douteuses ayant contrebalancé la baisse du revenu tiré de ses activités de trading et de crédit.

L'action a gagné 4,4%, tandis que l'indice S&P des financières a pris 0,8% et que l'indice KBW des bancaires a progressé de 0,7%.

Les ventes au détail pour leur part ont connu en mars leur plus forte augmentation en un an et demi aux Etats-Unis, confirmant la reprise de l'économie après un ralentissement imputable en grande partie à un hiver polaire.

"Quand on observe une telle dépense qui avait été refoulée, cela étaye l'idée d'une cause météorologique" au récent accès de faiblesse des statistiques, a ajouté Jack de Gan.

"Le consommateur semble être revenu, ce qui est un signe d'espoir pour le reste de l'année", a renchéri John Carey (Pioneer Investment Management).

Les militants séparatistes pro-russes ont mené de nouveaux coups de force dans plusieurs villes de l'est de l'Ukraine lundi, sans que le gouvernement de Kiev ne mette à exécution ses menaces d'une opération de grande ampleur pour reprendre le contrôle d'une région qui semble lui échapper toujours davantage.

Pour Jack de Gan, une intervention militaire de la Russie "donnerait au marché un prétexte à une nouvelle correction".

Aux valeurs toujours, Google progresse de 1,4%. Le géant d'internet a acheté le constructeur de drones solaires Titan Aerospace dans le but rendre internet accessible dans les endroits les plus reculés de la planète.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant