Wall Street termine en hausse avec les financières et l'énergie

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en progression mercredi, après deux séances de baisse, soutenue par la hausse des cours du pétrole et les financières, après un bon indicateur d'activité qui renforce la probabilité que la Réserve fédérale relève rapidement ses taux.

L'indice Dow Jones a gagné 112,58 points, soit 0,62%, à 18.281,03 points. Le S&P-500, plus large, a pris 9,24 points, soit 0,43%, à 2.159,73. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 26,36 points (+0,50%) à 5.316,02 points.

La croissance du secteur américain des services a été nettement plus vigoureuse que prévu au mois de septembre, selon les résultats de l'enquête mensuelle de l'Institute for Supply Management (ISM) publiés en cours de séance.

Cet indicateur positif renforce les chances d'un relèvement rapide des taux de la Fed, en attendant les chiffres décisifs sur l'emploi, qui seront publiés vendredi.

Le cabinet ADP a cependant fait état mercredi d'une baisse des créations d'emplois dans le secteur privé le mois dernier aux Etats-Unis. Avec 154.000 emplois créés, il s'agit même de la statistique la plus faible depuis avril dernier.

"Le chiffre est légèrement inférieur aux prévisions (...) mais nous ne pensons pas que cela change nécessairement le discours de la Fed en ce qui concerne sa politique monétaire", a dit Ernie Cecilia, chargé de l'investissement à Bryn Mawr Trust.

Le marché estime à 65% la probabilité d'une hausse de taux à la réunion Fed de décembre, selon le baromètre FedWatch de CME.

De plus en plus de responsables de la politique monétaire se sont exprimés en faveur d'une hausse des taux directeurs avant la fin de l'année, jugeant que le marché du travail et l'inflation se rapprochent tous deux des objectifs de la Fed.

Le président de la Fed de Chicago notamment, Charles Evans, a déclaré qu'une hausse des taux d'ici la fin de l'année lui conviendrait si la conjoncture le justifie.

L'indice S&P du secteur financier a progressé de 1,50% et a atteint un pic de trois semaines.

Wells Fargo a gagné 2,83% et Bank of America 1,96%, parmi les premiers contributeurs à la hausse du S&P-500.

Le certificat Deutsche Bank coté à New York a pris 1,95%, après la hausse de 2,77% du titre à Francfort.

La Banque centrale européenne ne perçoit pas de risque de crise bancaire dans la zone euro malgré quelques "cas individuels" d'établissements en difficulté, a déclaré Ignazio Angeloni, l'un des responsables du Mécanisme de surveillance unique, l'organe de supervision bancaire de la BCE.

De son côté, le Fonds monétaire international (FMI), sans désigner nommément Deutsche Bank dans son rapport, a souligné que les banques européennes avaient besoin de mesures "urgentes et exhaustives" pour traiter le problème des créances douteuses et revoir des modèles économiques inefficaces qui menacent de peser durablement sur leur rentabilité.

A Wall Street, l'indice de l'énergie a pris 1,41%. Les cours du pétrole ont atteint leurs plus hauts niveaux depuis le mois de juin après l'annonce de stocks plus importants que prévu aux Etats-Unis.

Le producteur de gaz naturel Chesapeake Energy s'est notamment adjugé 6,75%, plus forte hausse u S&P-500.

Aux valeurs individuelles, Constellation Brands a pris 1,66%. Le groupe de spiritueux a publié des résultats meilleurs que prévu et relevé ses prévisions annuelles, et Monsanto a avancé de 1,55% après l'annonce un bénéfice ajusté inattendu pour les trois mois à fin août.

Le spécialiste des logiciels Salesforce.com a chuté en revanche de 5,80%, plus forte baisse du S&P-500. Il a communiqué des prévisions décevantes de chiffre d'affaires annuel et le Wall Street Journal lui prête l'intention de lancer une offre sur Twitter qui, lui, a gagné 5,74%.

(Yashaswini Swamynathan à Bangalore, Juliette Rouillon pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant