Wall Street termine en baisse avec la retombée du pétrole

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé en baisse mercredi, après deux séances en nette hausse, affectées par la retombée des cours du pétrole et un indicateur décevant sur le marché de l'emploi.

Les investisseurs ont appris avant l'ouverture que 213.000 emplois avaient été créés en janvier dans le secteur privé aux Etats-Unis, un chiffre inférieur aux attentes.

Les cours du pétrole brut ont baissé, après avoir rebondi de près de 20% en quatre jours, à la suite de l'annonce que les stocks américains de brut ont encore augmenté la semaine dernière à des niveaux records, a annoncé l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

Par ailleurs, la croissance dans les services a légèrement augmenté en janvier, les enquêtes de Markit et de l'Institute for Supply Management (ISM) ayant tous deux donné des résultats supérieurs aux attentes.

L'indice Dow Jones a fini sur une petite hausse de 6,62 points, soit 0,04%, à 17.673,02 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 8,52 points, 0,42%, à 2.041,51 points. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 11,04 points (-0,23%) à 4.716,70 points.

"Nous avons eu un énorme rally sur le pétrole ces derniers jours. Aujourd'hui ils baissent, c'est donc sans aucun doute ce qui pèse sur la tendance", dit Randy Frederick, responsable trading et dérivés chez Charles Schwab à Austin (Texas).

Aux valeurs, Office Depot a pris 2,21% après l'annonce par Staples de son rachat sur la base d'une valorisation de 6,3 milliards de dollars (5,5 milliards d'euros), une opération qui donnera naissance à un géant mondial des articles de bureau.. Le titre Staples a reculé pour sa part de 11,99%.

Merck & Co, deuxième groupe pharmaceutique américain, a perdu 2,23% après avoir publié un chiffre d'affaires trimestriel légèrement inférieur aux attentes et annoncé une prévision de résultats 2015 en deçà des estimations des analystes du fait de la fermeté du dollar.

Contre la tendance, General Motors et Walt Disney ont progressé respectivement de 5,44% et 7,63% après avoir publié chacun des résultats meilleurs que prévu.

Selon les données de Thomson Reuters, sur les 273 sociétés du S&P 500 ayant publié leurs résultats jusqu'à présent, 73,3% d'entre elles ont dépassé les attentes, une proportion supérieure à celle de 69% des quatre derniers trimestres.

Le secteur de la santé a été plombé par les biotechs après l'annonce par Gilead Sciences (-8,16%) qu'il avait accordé des rabais plus importants que prévu sur ses médicaments contre l'hépatite C, soulevant la crainte que le secteur subisse des pressions accrues sur les prix.

(Chuck Mikolajczak, Juliette Rouillon pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant