Wall Street termine dispersée, l'Espagne inquiète encore

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Les marchés d'actions américains ont terminé en baisse mardi, les inquiétudes sur la santé financière de l'Espagne ayant repris le dessus chez les investisseurs qui attendent avec anxiété la nouvelle saison des résultats trimestriels.

Le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a déclaré mardi que son pays n'avait pas l'intention de solliciter une aide de l'Union européenne dans l'immédiat, démentant ainsi une information rapportant que Madrid s'apprêtait à demander l'aide de ses partenaires européens.

"Tant qu'il n'y a pas une certaine forme de clarté, nous devrons nous attendre à une forte volatilité", a souligné Brian Barish, président de Cambiar Investors LLC à Denver.

Le Dow Jones des 30 valeurs industrielles américaines a perdu 0,24%, 32,75 points, à 13.482,36 points, le Standard & Poor's 500, indice de référence des gérants de fonds, s'est adjugé 0,09%, 1,26 point, à 1.445,75 points et le Nasdaq, à forte pondération technologique, a gagné 0,21%, 6,51 points, à 3.120,04 points.

La publication de trimestriels inférieurs aux attentes par le fabricant d'engrais Mosaic est quant à elle venue rappeler aux investisseurs que la prochaine saison des résultats pourrait ne pas être à la hauteur de leurs espérance dans un contexte marqué par le ralentissement économique mondial.

Le titre a perdu 3,87%.

General Motors s'est quant à lui adjugé 2,55% après la publication des chiffres des ventes de véhicules aux Etats-Unis au mois de septembre, ressortis meilleurs qu'attendu.

Ils n'ont toutefois pas profité à Ford dont le titre a terminé sur un repli de 1,41%.

Ryan Vlastelica, Nicolas Delame pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant