Wall Street termine dans le vert une séance volatile

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé lundi en hausse une séance marquée par l'extrême volatilité des cours du brut et par l'imminence de la décision monétaire de la Réserve fédérale, qui devrait annoncer mercredi qu'elle relève ses taux d'intérêt pour la première fois depuis près de 10 ans.

L'indice Dow Jones a longtemps évolué dans le rouge avant de se retourner grâce à un rebond du pétrole pour finalement gagner 103,29 points, soit 0,6%, à 17.368,50.

Le Standard & Poor's 500, plus large, a avancé de 9,57 points (0,48%), à 2.021,94. Cet indice avait perdu vendredi 1,94%, sa plus forte baisse sur une séance depuis le mois d'août, plombé par la chute du pétrole.

Le Nasdaq a pris 18,76 points (0,38%), à 4.952,28.

Les cours du brut léger américain ont terminé en nette hausse après avoir plongé de plus de 4% au cours d'une séance animée sur le Nymex, pesant sur les places européennes.

Le contrat janvier sur le West Texas Intermediate (WTI) s'est rapproché d'un creux de 11 ans avant de se redresser, soutenu par des couvertures de positions, pour finalement gagner 69 cents (1,94%) à 36,31 dollars.

Le baril se maintient toutefois à un niveau extrêmement bas, sur fond de craintes de voir le déséquilibre entre une offre surabondante et une demande atone s'aggraver encore en raison de la stratégie de l'Opep de maintenir un niveau de production élevé pour défendre ses parts de marché.

Si la réunion de la Fed, qui débutera mardi pour s'achever le lendemain, occupe tous les esprits sur le marchés, la volatilité du pétrole ajoute à la nervosité, notamment sur le front des obligations à haut rendement.

"C'est le communiqué de la Fed qui va compter mais le vrai problème en ce moment, c'est le marché des obligations spéculatives, qui est lié aux cours du pétrole", explique Peter Cardillo, économiste à First Standard Financial.

DOW ET DUPONT BAISSENT ENCORE

La banque centrale américaine devrait relever d'un quart de point son objectif pour le taux des fonds fédéraux après l'avoir maintenu proche de zéro pendant sept ans.

Les traders estiment à 85% la probabilité que la Fed relève la fourchette du taux des Fed Funds à 0,25-0,50% contre 0,00-0,25% actuellement, selon le programme "FedWatch" de CME Group.

La Fed a insisté sur le fait que les hausses suivantes devront être graduelles dans un contexte d'inflation basse.

Aux valeurs et contre la tendance, Dow Chemical et DuPont ont perdu respectivement 3,9% et 3,58% après avoir déjà reculé vendredi dans le sillage d'un accord de fusion visant à créer un géant de la chimie valorisé 130 milliards de dollars (118,4 milliards d'euros), appelé à se scinder ultérieurement en trois.

A la hausse, Trina Solar a bondi de 11,62%. Le fabricant chinois de panneaux solaires a reçu une offre préliminaire de son directeur général et de Shanghai Xingsheng Equity Investment & Management pour être retiré de la cote à un prix de 11,60 dollar par ADS (American Depositary Share), soit une prime de 21,5% par rapport au cours de clôture de vendredi.

Une faible progression en 2015 et les attentes d'une amélioration de la croissance des profits des entreprises américaines pourraient permettre à Wall Street de poursuivre son mouvement haussier l'année prochaine mais la progression de son indice phare ne sera que de 5%, selon une enquête réalisée par Reuters.

La hausse attendue des taux d'intérêt et une croissance mondiale atone représentent les deux risques les plus significatifs entourant cette prévision pourtant prudente, ont prévenu les stratèges interrogés par Reuters.

(Caroline Valetkevitch; Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant